Googlez-le si vous ne savez pas, et utilisez Google Traduction si vous ne comprenez pas. Aujourd’hui, il semblerait que cet algorithme soit l’un des premiers réflexes pour quiconque navigue sur le web.

Il fut un temps où Google Traduction (GT) était considéré comme une excellente solution gratuite permettant d’éviter de passer par une agence de traduction. Mais, bien qu’il soit un outil de dépannage fantastique, ce service de traduction en ligne est loin d’être parfait, notamment à cause du manque de prise en compte du contexte ou encore de l’indisponibilité de langues que de nombreuses personnes utilisent quotidiennement. Et il s'agit ici de millions de locuteurs natifs.

Découvrez quelles langues les services de l'agence de traduction PoliLingua sont capables de traduire alors que Google Traduction ne propose pas ce service.

Aramaic Translate

L’araméen - 500 000 – 850 000 locuteurs

Les premières traces écrites de cette ancienne langue sémitique datent du 10ème siècle avant J.C. Il y a 2 500 ans, l’araméen impérial était un dialecte utilisé dans l’Empire achéménide, qui s’étendait depuis les déserts d’Égypte jusqu’en Inde, et du Caucase jusqu’au nord de la péninsule arabique.

L’une des premières versions de l’araméen était parlée quotidiennement en Judée durant les temps bibliques. Elle était utilisée dans d’importantes parties des textes de la Bible de Daniel et d’Esdras, mais aussi dans le Talmud.

Aujourd’hui, près de 2 millions de personnes qui vivent au Moyen Orient utilisent l'araméen, mais Google Traduction ne l'a pas encore rendu disponible dans ses services de traduction.

Afar Translate

L’afar - 1,4 million de locuteurs

L’afar, une des “langues nationales” de Djibouti, est aussi parlée dans deux autres pays de la Corne d’Afrique : l’Éthiopie et l’Érythrée. Elle a été menacée d’extinction par la langue arabe, considérée comme dominante dans le système éducatif. La négligence des services de traduction de Google à l'égard de l’afar n’aide pas à améliorer sa condition difficile.

Valencian Translate

Le valencien - 2,4 millions de locuteurs

C’est l’une des langues européennes les plus souvent ignorées par les principaux outils linguistiques en ligne.

Comme son nom l’indique, elle est parlée dans la région de Valence, en Espagne. Elle est à l’origine d’importants désaccords politiques dans la communauté valencienne. Certains pensent que le valencien est un ‘dialecte catalan’ (la Catalogne se trouve à la frontière nord de Valence), tandis que d’autres considèrent le valencien comme une langue indépendante, née pendant le régime dictatorial franquiste.

Le valencien n’est pas un dialecte catalan, mais un dialecte latin, à l'instar du catalan, du castillan, ou de toute autre langage parlée en Espagne et dérivée de sa langue originale.

Quant au rôle joué par Franco dans la création du valencien, ce n’est pas compliqué : l'un des projets de Franco était de faire disparaître le catalan au profit du castillan. Certains intellectuels valenciens ont développé une sorte d’anti-catalanisme parce qu’ils pensaient perdre une part de leur identité valencienne au profit de la Catalogne.

Il est très probable qu'ils désapprouveraient le comportement de Google étant donné que ce géant d’internet ne propose pas le valencien dans ses traducteurs en ligne.

Bikol Translate

Les langues bicol - plus de 2,5 millions de locuteurs

Dans le sud de l’île de Luçon aux Philippines, au moins 2,5 millions de natifs utilisent une langue également indisponible sur Google Traduction mais disponible avec les services de traduction de PoliLingua – les langues bicol.

Il existe plusieurs dialectes de bicol, et tous sont fortement influencés par l’espagnol. Ceci s’explique par le statut des Philippines en tant qu'ancienne colonie de l’empire espagnol jusqu’en 1898, date de son indépendance par rapport à Madrid.

Wolof Translate

Le wolof - 5,5 millions de locuteurs

Le wolof est la langue la plus parlée au Sénégal. C’est la langue maternelle de plus d’un tiers de la population et elle est parlée et comprise par presque tout le monde. Cependant, Google Traduction ne s’est toujours pas décidé à la rendre disponible dans ses traducteurs.

C’est l’une des 1 500 langues nigéro-congolaises, et elle est également parlée en Gambie et en Mauritanie.

Elle est primordiale, d’autant que son nombre de locuteurs natifs continue d’augmenter, ce qui donne une raison supplémentaire pour y prêter une attention importante.

Kirundi Translate

Le kirundi - 8,8 millions de locuteurs

Le kirundi est la langue officielle du Burundi. Elle est également parlée en Ouganda, dans certaines régions de la Tanzanie et en République Démocratique du Congo. Le kirundi fait partie de la famille des langues bantoues.

Pour l’anecdote, si quelqu’un dit à une femme en kirundi ‘Amaso y’inyana’ (yeux de vache), c’est un compliment. Au Burundi, la vache est un symbole de la beauté. Mais vous ne pourriez pas découvrir cela avec les traducteurs de Google, car le kirundi n’y est pas disponible.

Akan Translate

L’akan - 9,5 millions de locuteurs

Encore une langue africaine indisponible sur Google Traduction.

Elle est parlée par au moins 9,5 millions de personnes au Ghana, dans certaines régions de la Côte d’Ivoire et au Togo. Aux temps sombres de la traite des esclaves, l’akan s’est développé dans les Caraïbes, et encore aujourd’hui, certains Jamaïcains et Surinamiens racontent les contes d’Anansi, l’araignée en Akan.

Assamese Translate

L'assamais - 15 millions de locuteurs

L’assamais est la langue officielle de l’État de l’Assam, au nord de l’Inde. Si ce nom vous est familier c’est parce que l’Assam est aussi la région d’origine du thé d’Assam et de la soie Assam, connus dans le monde entier.

 L’assamais est apparu avant le 7ème siècle. Durant le 13ème siècle, elle était utilisée à la cour du Royaume de Kamata.

Malgré son épopée, l’assamais n’est toujours pas sur la liste de Google Traduction.

Bhojpuri Translate

Le bhojpuri - 40 millions de locuteurs

Les habitants du nord-est de l’Inde et du Sud-Est du Népal parlent bhojpuri, une des langues indo-iraniennes.

Bien qu’elle soit l’une des langues qui se développe le plus rapidement à travers le monde, Google Traduction l’ignore toujours. Elle est parlée dans certaines régions de l’océan Pacifique et de l’océan Indien, ainsi que dans les Caraïbes et en Afrique du Sud.

Maithili Translate

Le maïthili - 33,9 millions de locuteurs

Une autre langue indo-iranienne non référencée dans Google Traduction. Elle est l’une des 22 langues officielles en Inde, et la seconde la plus utilisée au Népal. Le maïthili est considéré comme la langue de la déesse Sita, l’un des personnages principaux de l’épopée hindoue du Ramayana.

En conclusion
Comme vous pouvez le voir, la qualité de l'outil Google Traduction n’est pas toujours à la hauteur – à cause d'un manque évident de compétences de mise en contexte, il est plutôt limité et n’est pas toujours la meilleure agence de traduction. A l’inverse, PoliLingua vous offre des services professionnels de traduction, de localisation, de transcription, de voix off, de sous-titrage et de SEO multilingue dans plus de 100 langues, dont celles mentionnées ci-dessus.