« Les activités planifiées et systématiques mises en place dans un système de qualité de manière que les exigences de qualité pour un produit ou un service se trouvent remplies. » - American Society for Quality (ASQ)

Vous pouvez concevoir l’assurance qualité comme étant les activités et les processus de gestion qui sont répertoriés pour veiller à ce que le projet soit réalisé au niveau de qualité exigé pour ce qui concerne les produits et prestations fournis.

Elle se déroule sur la base de processus et se concentre sur le développement du produit ou la fourniture de la prestation.

Le secteur de la traduction a déplacé le centre de gravité de son attention pour se concentrer plus spécifiquement sur la qualité. Les tarifications proposées par les Prestataires de Services Linguistiques sont plus ou moins identiques. On tombe facilement sur des sortes de sosies lorsqu’il s’agit de tarification et c’est pour cela que la bataille pour la qualité est devenue primordiale. C’est ce que nous entendons partout.

Les prestataires s’efforcent de l’assurer, les clients proposent de l’acheter et le secteur en parle à tout bout de champ. Au bout du compte, ce sont la vie d’êtres humains, le développement d’un important produit porteur d’innovation, une décision fatidique, une décision politique et bien d’autres choses encore qui peuvent reposer sur les épaules d’un service linguistique fait de qualité et de rigueur.

Chez Polilingua, nous observons des processus stricts afin d’assurer la qualité qu’il faut pour nos partenaires. Nous conduisons toute une série d’opérations, basées sur notre expérience passée, dont nous avons établi l’efficacité pour s’assurer des standards d’une prestation professionnelle.

  1. Les détails du projet. Lorsqu’une mission est reçue, il est procédé à une double vérification avec le client : décompte des mots, combinaison de langues, type de fichiers sources et cibles, préférence d’outils de TAO et terminologie applicable. Il y a lieu de convenir d’un délai clair et réaliste et d’autoriser une certaine flexibilité en cas d’apparition de situations problématiques.
  2. Assurer les ressources. Une fois qu’un client a communiqué une liste de détails au sujet d’un projet, un traducteur dont c’est la langue maternelle, ayant de l’expérience dans le même secteur, se voit affecté au projet. En fonction du délai et du volume à traiter, il est possible que plusieurs traducteurs soient affectés à l’exécution de la mission.
  3. Une compréhension parfaite de la mission. À ce stade, la mission doit être absolument comprise, et au cas où des questions se poseraient au sujet du contenu ou du contexte du document, le client est contacté pour obtenir des clarifications.
  4. Concevoir la traduction en fonction de la matière traitée. Il s’agit là d’une étape importante, car chaque matière a un standard de qualité différente. Le linguiste désigné doit avoir une compréhension claire des standards de qualité afférents à une secteur spécifique de traduction comme par ex. la médecine, la finance, le marketing, la technique, etc.
  5. La relecture. Il est fait appel en général à une méthode de vérification afin de s’assurer que rien ne manque. Si quelque chose sembler pécher, le directeur de projet est avisé afin de maintenir l’assurance qualité de la traduction.
  6. Appliquer un outil d’AQ. SDL Studio Trados MemoQ, Verifika et Xbench font économiser du temps et veillent à ce que toutes les erreurs soient corrigées. Ces programmes sont capables également d’apporter la preuve que la vérification a bien été faite, ce qui est souvent demandé par les clients. Un bon outil d’AQ va comparer votre traduction au document source afin de vérifier toute incohérence dans les traductions, toute citation incorrecte, les erreurs de ponctuation ou d’orthographe, ainsi que les mots répétés et les espaces en double.
  7. L’œil aiguisé du directeur de projet. L’une des étapes de finalisation implique le directeur de projet. Le directeur de projet procède à une nouvelle vérification de la production finale avant envoi au client.
  8. L’examen par le client. Une fois le travail achevé envoyé au client, il est demandé un retour de sa part après vérification. Dans le cas où des modifications devaient être effectuées, il y a lieu de faire preuve d’une implication et d’une évaluation diligentes.             
  9. Rester en contact avec son client. La dernière étape pour fournir une traduction de qualité, c’est de rester en contact avec son client.

Remarque : Assurance Qualité contre Contrôle Qualité    

On confond parfois l’Assurance Qualité avec le Contrôle Qualité.

L’un des principes clés de l’assurance qualité qui la différencie du contrôle qualité est que l’assurance qualité est menée tout au long du projet afin de veiller à ce que le produit remplisse les standards de qualité.

Créer un Plan de Gestion de la Qualité, observer un processus d’assurance qualité et réaliser des audits vont permettre l’assurance qualité.

Le contrôle qualité, de sons côté, évalue si le produit qui résulte de la production du projet remplit les standards de qualité. Les activités de contrôle de qualité sont effectuées une fois le produit créé afin de déterminer s’il remplit les attentes en matière de qualité. Les résultats du processus de contrôle qualité sont utilisés par l’assurance qualité afin de déterminer si des modifications sont nécessaires dans le processus d’assurance qualité.

Chez Polilingua, nous vous garantissons à la fois l’Assurance Qualité et le Contrôle Qualité.            Contactez-nous dès aujourd’hui pur une prestation linguistique professionnelle de qualité !