Un article écrit en télétravail, ça c’est quelque chose d’étrange tant pour moi, que pour beaucoup de personnes qui sont habituées à parcourir un chemin plus ou moins longue jusqu’au bureau. Aujourd’hui on passe de la cuisine vers le living, en tenant la tasse de café dans les mains, et voila on est au travail. On pourrait dire que le rêve le plus bizarre du chaque employé se réalise sous nos yeux,) à cause d’un virus qui a pris la place de la fée. Et ainsi nous avons tous la possibilité de prendre compte du sujet polémique du télétravail.

Si véhiculé dans l’environnement virtuel, le télétravail est devenu une réalité de nos jours et il représente, au moins pour le moment, la façon parfaite de combiner l’utile au nécessaire. Selon plusieurs sondages réalisés en France entre le 25 et le 30 mars, nous arrivons à constater que sauf le bénéfice de nous aider à respecter le confinement lié à la pandémie, le télétravail apporte d’autres bienfaits comme la réduction de la pollution, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, une meilleure concertation lors de la réalisation d’une tache, le gain du temps, une augmentation de la productivité de 5 à 30%, tout en minorant le taux d’absentéisme en proportion de 20%.

Bien que le télétravail nous a amené beaucoup d’avantages il peut aussi entraîner des enjeux importants dans le moment où on dépasse un certain seuil. L’organisation, le travail et le repos conscient, ainsi que la maintenance d’un équilibre psychosocial s’avèrent à être les clefs du succès pendant la période de confinement.

Etant un changement qui suppose en soi l’établissement de nouvelles règles ainsi que la modification du quotidien et des priorités, le télétravail impose le respect de quelques consignes à mettre en place afin de télétravailler efficacement.

Aménager un espace de travail

Pour bien commencer votre activité professionnelle à la maison vous devriez définir le lieu qui vous servira comme espace de travail. Vous pouvez démarrer par trouver un lieu calme et éclairé. La lumière augmente le moral. Il est recommandé de vous installer, si possible, dans une pièce séparée, loin de tout ce qui se passe dans la maison. Vous pouvez même fermer la porte pendant vos heures de travail, ainsi il vous sera plus facile de vous concentrer à votre poste de travail et de communiquer à vos colocataires que vous n’êtes pas disponible pour eux. Aérez la pièce avant de commencer le travail ou pendant les heures de travail si vous sentez le besoin. A éviter le lit ou le canapé. Evitez aussi les meubles qui ne vous permettent pas de vous tenir droit. Choisissez un fauteuil qui maintient bien votre dos. Bien que vous travailliez lors de votre notebook, la table est indispensable pour prévenir les positions incorrectes. Toutefois libérez votre table de tout ce que ne vous est pas indispensable. Privez-vous de tout élément que pourrait vous déconcentrer. Tenez à votre côté juste les outils et les documents qui vous sont nécessaires à mieux réaliser votre travail.

Tirer une ligne entre la vie professionnelle et la vie privée 

C’est une consigne qui s’adresse plutôt aux personnes qui ont des enfants et qui, eux aussi, comme leurs parents, sont en confinement. Essayez d’expliquer à vos enfants en quoi consiste votre journée de travail, tout en organisant leur journée aussi. Préparez d’avance des activités qui pourront tenir occupés vos enfants le temps où vous travaillez. Organisez votre temps ainsi que vous puissiez travailler pendant la sieste de vos enfants et vous en occuper pendant votre pause déjeuner. Si c’est possible, succédez-vous avec votre partenaire en ce qui concerne le temps de garde.

Continuer à utiliser le réveil même dans le télétravail

Organisez votre temps pour réussir vous préparer pour la journée de travail. Réveillez-vous plus tôt si vous avez d’autres choses à faire avant de commencer le travail. Tenez un agenda et échelonner vos activités à réaliser pendant les heures de travail. Chaque matin définissez des objectifs à atteindre et faites une évaluation de ce qu’a été réalisé, chaque soir, avant de terminer la journée de travail. Cela vous aidera à vous rendre compte quel est votre rendement et à établir votre efficacité. En sachant à quel niveau vous êtes, vous permettra à optimiser vos résultats.

image

Se rendre présentable du point de vue esthétique

Rester en pyjama tout au long de la journée, c’est tentant mais pas motivant. De plus, travailler en pyjama comme dans lit indiquent à notre cerveau que c’est le temps de dormir. Donc c’est tout à fait normal d’avoir envie de dormir pendant le temps de travail lorsqu’on porte cette tenue. Habillez-vous et préparez-vous, tout en gardant vos gestes au quotidien, avant de commencer la journée de travail. Tenez-vous présentable dans le cas où vous auriez une vidéoconférence.

Eviter les repas devant l’ordinateur

Pour changer de décor et pour n’avoir pas le sentiment de sédentarisme, ainsi que pour permettre à votre corps de se reposer, évitez de manger devant l’ordinateur ou dans la pièce où vous travaillez. Un petit café ou un truc pour grignoter sont les seuls permis. Même si vous êtes débordé, le petit déjeuner ou le déjeuner pris à votre lieu de travail ne vous aideront pas à mieux gérer vos affaires. Par contre cela n’entraine que le sentiment de la fatigue, tout en pouvant mal influencer votre régime alimentaire. Prenez une pause déjeuner et mangez dans une autre pièce que celle dont vous travaillez. Cette pause vous aidera à décompresser. Préparez votre déjeuner et prenez du temps à le savourer. Vous seriez plus efficace après un déjeuner passé en famille ou en tout calamité en oubliant les taches à accomplir pour le boulot.

Prendre des pauses 

Le fait de tenir un agenda avec les activités planifiées pour une journée de travail devrait vous assurer la possibilité de prendre de petites pauses de 5 à 10 minute toutes les 2 heures. Cela ne nuira pas à votre travail, par contre, il vous rendra plus efficace. De plus ainsi vous portez soin à vous yeux qui, pendant le confinement, peuvent souffrir à cause du fait qu’on regarde toujours à de petites distances. Il sera dont parfait de passer ces petites pauses en regardant par la fenêtre ou en faisant de petites sessions de gym.   

Décliner les choses qui peuvent vous distraire

N’oubliez pas que le télétravail demande aussi d’attention et de performance que le travail au bureau. Annoncez vos amis, vos proches, votre famille : le fait que vous êtes resté travailler à la maison ne signifie pas que vous êtes en vacances. Evitez de travailler avec la télé allumée, ne répondez pas au téléphone que dans les cas urgents, ne répondez pas aux sms et ne restez pas connecté aux réseaux sociaux pendant le travail. Tous ces éléments perturbent votre concentration en baisant le taux de productivité. Par contre, ils peuvent vous fatiguer et vous donner un sentiment d’instabilité et rendre le travail plus difficile, en pouvant entrainer des erreurs ou de fausses manipulations. Laissez ces activités pour les pauses ou pour la fin de la journée de travail.

Rester en contact avec votre bureau

Pour garder un équilibre psychosocial et professionnel il est indiqué de se tenir en contact avec les collègues et le patron. En discutant par téléphone, via Skype ou via mail avec le reste de votre équipe pourrait faciliter réciproquement les taches. De cette façon pouvant vous vous sentir partie intégrante d’une collectivité ainsi contribuant tant à votre état d’esprit qu’au bon fonctionnement de votre entreprise.

L’équipe PoliLingua est en télétravail déjà depuis d’un mois. Bien qu’au début cela était difficile du point de vue psychologique nous avons facilement passé par cette épreuve. Il nous manquait l’atmosphère de notre bureau et les collègues. Mais nous avons appris au fur et à mesure, et finalement nous avons réussi à transformer via l’Internet notre bureau habituel dans un grand bureau virtuel dont nous pouvons collaborer comme avant. En mettant en œuvre les consignes exposées ci-dessus, en les adaptant à nos besoins et à notre contexte de travail nous sommes restés aussi efficaces et attentifs aux attentes de nos clients qu’avant. Et vous ? Comment faites-vous face à la nouvelle façon de travailler ?